Rencontre avec Jo Hoestland

Dans le cadre du Prix des Incorruptibles, les élèves de 6e A ont rencontré le 9 avril Jo Hoestland, l’auteur de l’un des titres de la sélection : « Le bébé tombé du train, ou quand l’amour d’une mère est plus fort que tout ». Elle a répondu à de nombreuses questions, voici quelques-unes de ses réponses.
Jo Hoestland écrit depuis qu’elle est petite fille et elle a toujours beaucoup écrit, presque une centaine de livres à ce jour et toujours pour la jeunesse. Elle pense qu’on peut parler de tout aux enfants, qu’il suffit d’utiliser des mots et des phrases simples. Dans « Le bébé tombé du train », un vieil homme solitaire découvre un jour dans son jardin un bébé qui va peu à peu trouver une place dans son cœur. Le livre évoque avec délicatesse un sujet très grave : les camps de concentration.
Parmi les livres qu’elle a écrits, son préféré s’appelle « La grande peur sous les étoiles », qui raconte l’amitié entre deux petites filles pendant la seconde guerre mondiale.
Jo Hoestland préfère que les histoires qu’elle raconte n’aient pas de fin, comme la vie, et qu’elles se poursuivent dans l’imagination des lecteurs.
Elle aime beaucoup travailler avec des illustrateurs ; d’ailleurs les collages réalisés par Andrée Prigent pour « Le bébé tombé du train » complètent et soulignent parfaitement le texte avec leur graphisme épuré en jaune et noir.
Jo Hoestland nous a lu l’une de ses nouvelles pour terminer la rencontre, une histoire de liberté interprétée de manière très personnelle qui a beaucoup plu aux élèves.
Armelle Michel